L’ÉPIGÉNÉTIQUE OU L’IMPACT DE L’ENVIRONNEMENT SUR NOTRE SANTÉ

epigenetique

Bonjour cher athlète !

On entend beaucoup de personnes se plaindre de leur génétique qui les condamnerait à être malade ou mal dans leur peau.

Et si je te disais que tu n’étais pas si « condamné » par tes gènes que tu le croyais ?

Et si tu pouvais impacter, de façon significative, ta santé et l’expression même de tes gènes en modifiant ton environnement  ?

C’est ce qu’on appelle l’épigénétique !

KEZACO

L’épigénétique étudie toutes les modifications (ou facteurs) qui ne sont pas codées par ta séquence d’ADN.

C’est à dire ?

Tes caractéristiques (sexe, couleur de peau, taille, couleur des yeux, cheveux, …) ne représentent que 2 % de ton ADN.

On a longtemps pensé que les 98 % restant ne servaient à rien pour au final s’apercevoir, grâce à l’épigénétique, qu’ilsinfluençaient directement l’expression des 2 % qui font de toi ce que tu es.

EN CLAIR…

L’épigénétique étudie l’impact de différents facteurs, qui peuvent changer du tout au tout, ta qualité de vie, ton bien être et ta santé.

Ces facteurs sont, entre autres : 

  • ton alimentation,
  • ton niveau de stress,
  • ta qualité de sommeil,
  • ton niveau d’activité physique,
  • ton environnement direct (ville, campagne,…), 
  • tes habitudes (tabagisme, consommation d’alcool, …),
  • ton environnement social (es tu entouré de gens négatifs ?),
  • ta satisfaction quant à ta vie en général, …

CONCRÈTEMENT

On découvre donc, par cette étude, que l’on peut impacter ce qui nous semblait « gravé dans le marbre » en modifiant des aspects de notre mode de vie.

Tu reprends donc la main sur ta vie et ta santé.

Nous portons tous en nous des gènes de maladie comme des gènes de bonne santé et c’est notre mode de vie, nos habitudes et nos choix qui les laisseront s’exprimer ou non.

D’après des études menées dans le cadre de recherches en épigénétique on voit même des pathologies (calvitie, obésité, diabète, maladies neurodégénératives, cancer, …), dont certaines qui se transmettaient de génération en génération au sein d’une même famille, stopper leur progression voir disparaître en modifiant l’environnement et le mode de vie du patient pour quelques chose qui lui était plus adapté.

Exemple → Compare l’Humain à un smartphone qui possède donc sa programmation de base mais dans laquelle tu installes des applications qui vont lui permettre de réaliser, ou pas, un certain nombre de fonctions et impacter sa qualité et durée de vie.

Il n’y a évidemment pas qu’une seule réponse à apporter mais bien une multitude, chacun ayant un ensemble de solutions qui lui sont propre, mais toutes visent à améliorer ces facteurs de vie en général.

RESSOURCES

YouTube: https://www.youtube.com/watch?v=vmyuWdhdq_s

Livre : « La symphonie du vivant » de Joel de Rosnay

Site @ : https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/epigenetique

A toi de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *