LES MORPHOTYPES

Bonjour cher athlète !

Il n’est rien de plus facile aujourd’hui que de suivre nos stars et athlètes préféré(e)s dans tous les aspects de leurs vies et notamment dans leurs entraînements sportifs.

En effet, il est assez facile de trouver les détails de leurs séances et ainsi d’essayer de les imiter dans l’espoir de leur ressembler un jour et c’est tout à fait compréhensible mais il faut garder quelques détails en tête.

Très souvent ils n’affichent pas les physiques qu’ils mettent en avant à l’année mais pour une période définie (compétition, tournage d’un film/série,…) car il est difficile de tenir un niveau d’engagement important à la salle ET SURTOUT dans son assiette.

On prendra aussi en compte la génétique, les facteurs environnementaux, les différentes supplémentations et autres dérives pharmaceutiques mais avant tout on oublie souvent un facteur primordial qu’est notre morphotype.

En effet, selon son morphotype l’entraînement préconisé sera complètement différent.

Les recommandations suivantes rentreront dans le cadre d’une activité de musculation en vue d’un renforcement global.

KEZACO !?

Le morphotype est l’ensemble de caractères morphologiques qui permet de classer des individus et on en dénombre 3 grands types (il existe des sous catégories mais nous allons nous concentrer ici sur les bases du morphotype).

Chaque personne est, le plus souvent, un mélange de 2 de ces types avec 1 dominant.

Ces 3 grands types sont le Mésomorphe, l’Endomorphe et l’Ectomorphe.

LE MÉSOMORPHE

Le mésomorphe est l’athlète né (oui celui/celle qui est énervant(e) = « le blond ») et on le remarque de par son visage carré ou rectangulaire, son corps musclé et large, ses épaules larges et ses membres longs associés à une ossature solide.

Pour lui on préconisera généralement un entraînement modéré 3 à 5 fois par semaine car il possède des prédispositions pour la prise de masse musculaire, de force et le maintiens d’un faible tissus adipeux.

L’ECTOMORPHE

L’ectomorphe est la personne fine par nature et on le remarque de par son visage triangulaire, ses épaules et son bassin étroit, une ossature fine, une grande taille associée à un physique mince avec peu de masse musculaire mais une forte activité nerveuse et un métabolisme rapide qui rendra la prise de poids difficile.

Les personnes de ce morphotype sont souvent douées pour les sports d’endurance.

Pour lui on préconisera généralement 2 à 3 séances par semaine avec des séries courtes/charges lourdes, des récupérations longues et des séances comprises entre 45mn et 1h.

L’ENDOMORPHE

L’Endomorphe est la personne ronde par nature et on le remarque de par un taux de graisse naturellement élevé, une constitution large et ronde, des membres courts et un métabolisme lent facilitant la prise de masse grasse et rendant la perte de poids plus difficile.

Pour lui on préconisera généralement 4 à 5 séances par semaine avec des séries longues et des récupérations courtes en privilégiant aussi les exercices cardio.

Dans tous les cas on sera toujours attentifs aux différents facteurs de notre santé que sont le sommeil, l’alimentation (dont l’hydratation) et bien sûr l’activité physique.

Maintenant que tu en sais plus sur les morphotypes il ne te reste plus qu’à prendre tout ça en compte pour ton activité et à ne pas hésiter à en parler avec un professionnel afin de savoir si le programme du dernier « Superman /Wonder woman » d’Hollywood est bien adapté à tes besoins 😉

A toi de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *